Aucun produit trouvé
Recherche en cours...

Filtrer par:

Type Famille Sottofamiglia
Filtres

Produits trouvés:

Présentation
Présentation

Tables à hauteurs réglables ou fixes, pouvant être utilisées exclusivement pour les tractions lombaires et/ou cervicales, ou aussi pour d'autres traitements de thérapie physique, pour les étirements musculaires, et autres méthodes. Certaines tables peuvent être donc combinées avec l'unité électronique de traction dénommée EUROTRAK ayant différentes modalités de fonctionnement.                 

Approfondissements
Approfondissements

TLA - QUESTIONS FRÉQUENTES

1. Qu'est-ce que la Traction Lombaire Active?

C'est une méthode innovante de traitement physiothérapique des lombosciatalgies.

2. Qui peut prescrire cette méthode et qui peut la pratiquer?

Le traitement doit être prescrit obligatoirement par un médecin et seul un thérapeute qualifié peut la pratiquer.

3. Comment se pratique cette méthode?

Le patient s'étire en plaçant les bras et les jambes sur une table de traction. La table est divisée transversalement en deux parties qui sont actionnées par le thérapeute au moyen de commandes. La méthode commence par des étirements "traction active" pendant 5 à 6 secondes qui sont suivis d'une pause de 20 à 60 secondes. Pendant les tractions ou entre deux tractions, la colonne vertébrale est positionnée de manière à rendre les étirements indolores. Tous les mouvements de la colonne vertébrale doivent être moins douloureux ou indolores.

 4.Combien de temps dure le traitement?

Le traitement commence par trois séances d'une demi-heure chacune un jour sur deux. Si il y a une amélioration on poursuit le traitement pendant trois à six séances.

5.Quelle différence y a-t-il entre la TLA et la traction classique?

La traction lombaire active (TLA) est une forme de gymnastique active associée à la mobilisation passive de la colonne vertébrale. A la différence du nom, elle n'a rien à voir avec la traction pelvienne conventionnelle.

6. En quoi la TLA est-elle différente de l'auto-traction suédoise de Natchev?

la traction lombaire active (TLA) a assimilé les principes de l'auto-traction mais l'a dépassée en allant au-delà.

a) la table est extrêmement simplifiée.

b) la méthode de traitement est extrêmement simplifiée: un physiothérapeute peut être formé en une journée.

c) des capteurs de force guident les efforts du patient à travers des signaux visuels.

d) les indications cliniques sont plus complètes. Par exemple il est possible de traiter aussi les patients dont la douleur ne change pas selon les positions de la colonne vertébrale alors que c'était un facteur essentiel pour l'auto-traction selon Lind et Natchev.

7. sur quels patients peut-on appliquer cette méthode?

On peut appliquer cette méthode sur les patients atteints de lombosciatalgie d'origine mécanique: hernie ou protrusion discale, canal lombaire étroit dû à l'arthrose ou congénital. Les études publiées se réfèrent principalement aux patients qui ont des douleurs depuis longtemps néanmoins les patients se plaignant de douleurs récentes peuvent très bien répondre au traitement. Il n'est pas recommandé de traiter les patients qui se trouvent dans une période de phase non aiguë: il n'a pas été démontré que le traitement puisse avoir une efficacité préventive sur de futures crises de lombosciatalgie.

8. La TLA fonctionne-t-elle sur des patients ayant été opérés et sur des hernies récidivistes?

Oui, ainsi que sur des patients qui n'ont pas encore subi d'interventions chirurgicales.

9. Quels résultats peut-on obtenir?

On obtient en moyenne une réduction d'un tiers de la gravité de la douleur (et souvent la disparition de celle-ci) dans 50-70% des cas. Les résultats restent stables au fil des ans. On peut observer souvent la normalisation du signe de Lasègue et d'éventuels déficit de la force.

10. Le patient doit-il prendre des précautions particulières après le traitement?

Non, il n'y a aucune précaution particulière à prendre mais seulement des précautions d'hygiène générale (par exemple éviter le surpoids, les mouvements brusques en extension/rotation de la colonne vertébrale etc.)

11. Peut-on pratiquer la TLA en même temps que d'autres traitements?

Oui, on peut pratiquer la TLA avec n'importe quel autre traitement pharmacologique ou de physiothérapie. Cependant, il peut être plus difficile d'évaluer après trois séances seulement si l'éventuelle amélioration est dûe à la TLA ou bien aux autres traitements.

12. Quelle relation y a-t-il entre le cadre clinique du patient et les résultats?

Il y en a peu car les patients ayant des douleurs graves à cause de hernies discales multiples peuvent mieux réagir que des patients ayant des douleurs légères dûes à une protrusion discale isolée.

13. Y a-t-il des contre-indications?

C'est le médecin qui doit évaluer chaque cas.

 

 









 

 

 

 

 

Voulez-vous en savoir plus?

Made in Web Industry
arrow
Ce site ou les autres outils utilisés par celui-ci utilisent des cookies nécessaires pour le bon fonctionnement du site et pour les raisons décrites dans la politique des cookies. Si vous voulez en savoir plus ou refuser tout ou partie des cookies, consultez la
Politique des cookies
En cliquant sur le bouton J’accepte, vous acceptez l'utilisation de cookies.
J’accepte